Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

ancien divorce fin

ACHILLE #La Comédie du Divorce

 

-         Savez-vous Maître, il se dit que les humains actuellement ne communiquent plus, qu’ils ne se parlent plus le soir à la veillée, mais ce n’est pas vrai, les gens ne se parlaient pas plus avant. Les veillées étaient souvent bien silencieuses avant le poste ou la TSF[1]. S’il y avait un bavard, c’était toujours lui qui racontait les mêmes histoires. C’est bien vrai qu’on s’invitait les jours de fête pour mettre plusieurs bavards ensemble, qui nous tenaient des amphigouris répétitifs. Toutefois, le reste du temps, nous n’avions souvent rien à nous dire à part la monotonie des jours passés, la liste lancinante des courses à faire, des devoirs quotidiens à accomplir, des tâches accaparantes à achever. Maître, vous connaissez mon âge mieux que moi, j’ai oublié depuis longtemps ma date de naissance, cela porte malheur, dit-on, de s’en souvenir à partir d’un certain moment. Je sais seulement que je suis bien vieille. Mon mari et moi ne parlions pas plus avant le poste que maintenant, bien au contraire. Nous commentons les émissions, les feuilletons, tandis qu’avant, à part se demander si la journée s’était bien passée, il ne restait rien à dire. C’est pour cela que j’ai divorcé, pour épouser un bavard, parce que je les croyais plus intelligents, plus spirituels, les bavards. Mais en fait ils me cassent les oreilles comme une mauvaise réclame. Vieux, le premier choisi me convient finalement très bien. Il ne faut pas trop insister pour s’aimer. Il ne faut pas trop en faire. Sinon on lasse, comme une mauvaise blague, on s’use, comme un vieux vinyle. On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on retrouve…

* * *

 

 

 

[1] Transmission sans fil. Radio.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact