Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

La TESTATRICE DIEPPOISE

ACHILLE #actualité et autres blogs



        

Elle lègue sa fortune à ses

«bonnes rencontres»

Lefigaro.fr (avec AFP)
16/09/2009 |

Deux cents habitants de Dieppe se retrouvent dans le testament d'une dame qui les avait croisés au « hasard de sa vie» et qu'elle avait appréciés.

 

Une jolie histoire pour ces habitants de Dieppe (Seine-Maritime). Une dame décédée en mars 2008 à l'âge de 86 ans a légué sa fortune évaluée à 280.000 euros à des personnes « qu'elle a croisées au hasard de la vie », rapporte l'AFP. L'identification des 200 bénéficiaires a pris plus d'une année au notaire, les personnes étant parfois seulement désignés par un prénom ou une fonction ( «le commis-coursier»). Parmi elles, figuraient des infirmières, des aides-soignantes, des employés de l'administration ou encore tous les chauffeurs de bus de la compagnie Stradibus de Dieppe. «Elle n'avait pas son permis de conduire et les chauffeurs s'arrêtaient toujours gentiment à sa hauteur pour lui faciliter la vie», assure Me Bécu, le notaire qui a géré la succession de Jeanine Vromant. « Nous avons été quelques semaines sans la revoir et c'est en recevant le courrier notarié que nous avons su qu'elle était décédée. Vraiment, ça nous a fait quelque chose car elle était d'une grande gentillesse et s'était attiré la sympathie de tous les chauffeurs sans exception», explique un employé de Stradibus au bi-hebdomadaire Les Informations dieppoises .

«Elle était fille unique, ne s'était jamais mariée, n'avait pas d'enfant et aurait pu léguer sa fortune à une association mais elle a préféré faire plaisir à 200 personnes qu'elle a pu croiser durant sa vie», a indiqué Me Francis Bécu. Le notaire évalue à environ 1.200 euros en moyenne la somme que recevra chaque bénéficiaire après déduction des frais de succession.

Mes sources :

http://www.lefigaro.fr/patrimoine/2009/09/16/05001-20090916ARTFIG00351-elle-legue-sa-fortune-a-ses-bonnes-rencontres-.php
Il m'est arrivé de rechercher des héritiers pour une succession, et ce n'est pas toujours facile, effectivement. Les employés de mairies m'avaient beaucoup aidé. On connaissait un nom, parfois un prénom, et on recherchait dans les actes de naissances, toutes les personnes de ce nom. Parfois cette personne était décédée. Parfois, aussi, les gens avaient peur de répondre au notaire, Ils pensaient qu'ils allaient avoir quelque chose à payer s'ils "avouaient" qu'ils étaient héritiers. D'autres se gardaient bien de dire qu'ils avaient des frères et soeurs.... Mais ceci est une autre histoire... que nous approfondirons un jour.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact