Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

avortement (suite)

ACHILLE #La Comédie du Divorce

(...) Un jour cependant, ma collègue, au cours d'un déjeuner entre nous, émis le souhait d'avoir un enfant.

 

Ma première réaction fut une réaction de stupeur. Comment ce corps pourrait-il être meurtri et déformé, c'était impossible ! Je ne pouvais concevoir que cette taille s'épaississe, que cette poitrine pigeonnante bonnet D, parfaitement galbée se remplisse de lait sucré et rance, gonfle et se déforme, qu'on puisse y lire la carte routière, et que le petit 85D devienne un 95E voire un 110F;

Je ne voulais pas imaginer des vergetures sur ce ventre blanc, ces cuisses parfaites, et ce fessier ferme et rebondi, sans compter les dents qui se déchaussent, le masque de grossesse, etc...

Mais je me repris, la raison me revint peu à peu, je vis l'enfant, fermait ma bouche bée et j'acquiesçais, d'un air entendu. 

Un enfant scelle l'amour d'un couple, me suis-je écouter dire.

Expression la plupart du temps contredite par la réalité de faits et le blues de la femme enceinte.

Elle opinait du chef, me retraçait en menus détails leur rencontre, lorsqu'ils avaient 15 ans tous deux. Elle avait su tout de suite que c'était l'amour de sa vie. Il avait su tout de suite qu'elle était l'amour de sa vie. Depuis leur histoire était fusionnelle. Pourtant, Les parents ne voulaient pas du gendre si jeune, il s'engagea donc, et j'eus droit à la description exhaustive de toutes les chaudes permissions qu'ils s'accordaient.

Depuis, tout était rentré dans l'ordre, le mariage, à la vie à la mort, le désir fou, la passion, etc... j'en passe et des meilleures.

Je ne sais pourquoi, je n'en croyais pas un traitre mot.

Sans doute n'étais-je qu'un jaloux obscène, un vicieux voyeur,  voilà pourquoi je ne voyais pas cette maternité.

Non après reflexion c'est lui que je ne voyais pas en père.

Je l'avais croisé plusieurs fois alors qu'il venait la chercher furtivement, et je ne pensais pas qu'il serait un jour un père, c'était impossible, mais pourquoi m'étais-je mis cette idée idiote dans la tête.

 

J'en étais à cette réflexion lorsque ma collègue ajouta :

- Seulement il y a un hic, mon mari ne veut pas d'enfant... Il faut que vous m'aidiez.

(à suivre)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact