Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

Avortement (suite2)

ACHILLE #La Comédie du Divorce

(....) Seulement il y a un hic, mon mari ne veut pas d'enfant... Il faut que vous m'aidiez.

 

Comment aider ? 

- Vous êtes sûr qu'il ne veut pas ?

- Certaine.

- Il ne peut ou ne veut pas ?

- C'est pareil, enfin, non, il peut avoir un enfant si c'est ce que vous me demandez, question santé tout va bien pour lui, mais il ne veut pas avoir d'enfant, pour des raisons de sécurité. Il dit qu'il ne veut pas laisser un orphelin. 

- Et une veuve, cela ne le gêne pas ?

- Il dit que je pourrai refaire ma vie, mais qu'un enfant orphelin c'est le pire de tout.

- et vous qu'en pensez vous ? Un enfant qui a encore sa mère mais plus son père ne peut pas survivre, vivre et fonder une famille ? Mon père était une pupille de la nation. je vais bien merci.

- Pardon Achille, ne vous vexez pas, vous avez raison, cela ne tient pas debout. Je lui en parle. Mon enfant m'aura moi, je suis prête à tout supporter avec lui. 

- Vous ne l'avez pas encore.

- Mais je le sens déjà !

- Vous attendez un bébé ?

- Non, bien entendu, c'est une image. Je me sens prête à être mère. Je suis sûre que mon époux sera bien obligé de prendre des missions plus tranquilles et donc nous aurons moins de risques de le perdre. Je lui en parle dès ce soir.

Le lendemain, ma collègue est déconfite.

- Que ce passe-t-il ? Vous avez des yeux de lapin qui a eu la mixomatose.

- J'ai pleuré toute la nuit, il m'a dit de ne plus jamais lui en parler, qu'il ne voulait absolument pas risquer la vie de l'enfant, la mienne, pour des raisons de sécurité. Je lui ai demandé s'il était sur une affaire particulière, mais non, il n'a pas pu me dire que c'était une mission hyper dangereuse. Non il a seulement dit qu'on était bien comme cela et que ce serait dommage de tout gâcher s'il arrivait quelque chose.

- Quelque chose ?

- Oui, un danger, son décès, etc...

- Mais je me répète, s'il décède, cela gâchera tout, que ce soit pour le gamin et pour vous, je ne vois pas bien ce que cela change. Les orphelins de la police nationale existent, ce n'est pas pour rien.

- Je ne sais pas, il s'est mis en colère, je ne sais plus quoi faire.

- Mais lui avez vous dit que pour vous avoir un enfant était une question de survie ?

- Non, je n'ose pas, quand il me prend dans ses bras, qu'il me dit - on est bien comme cela - je n'ose le contredire. 

- Dites lui, trouvez la force, qu'il comprenne ou croie qu'il vous perdra si vous ne pouvez être mère d'un enfant de lui.

Même déconfiture le lendemain.

- Il me dit qu'il a peur, qu'il ne veut pas de mal à cet enfant, ni à moi d'ailleurs, qu'il veut mon bien et que notre bonheur est de rester tels que nous sommes.

- Il a peur d'être papa, je le comprends, moi aussi, avant d'être père j'avais peur. Mais tout naturellement quand l'enfant est paru, ce fut une révolution, tout à changer dans ma vie, jusqu'à ma façon de voir cette foutue vie.

- On ne va tout de même pas le mettre dur le fait accompli.

- Mais si bien entendu ma chère amie, vous allez avoir votre bébé, et quand il saura que vous êtes enceinte, il sera angoissé mais ravi. et quand il sera né tout ceci sera oublié.

- Mais comment ? je prends ma pilule tous les jours. 

- Bien ne la prenez plus.

- Je ne veux pas faire comme cela.

Mais dans un film, j'ai vu une femme qui s'était cassé les deux poignets et son mari qui s'occupait d'elle lui a donné des comprimés de fluor au lieu de sa pilule pour qu'elle tombe enceinte car il voulait absolument un enfant. Prenez d'autres cachets.

- Non cela se verra.

- Mon second gamin est né parce que ma femme a eu la gastro, elle a vomi la pilule sans s'en rendre compte, et plouf, un bébé dans le tiroir. Nous étions ravis, un peu trop tôt à notre goût, mais après tout, la surprise, cela a du bon.

- C'est cela que je vais faire, en plus, j'ai vomi hier matin, super, vous m'avez donné une idée formidable Achille, merci. Ainsi ce ne sera pas de ma faute, un accident c'est tout, et ce sera parfait, il ne pourra pas m'en vouloir. Je vous embrasse.

- Je vous en prie, le tuyau n'en vaut pas tant.

 

Et ma collègue, sans en parler, comme cela, tout doucement, fit comme si de rien n'était et tomba enceinte le mois d'après, trop rapidement à mon goût. je le compris quand je la vis traumatisée par mon eau de cologne.

(à suivre)

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact