Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

Celui qui veut divorcer à l'amiable

ACHILLE #La Comédie du Divorce

Bonjour toi

 

Ce petit message à l’écart des avocats, pour te souhaiter une bonne année que tu es en train de me gâcher. 

En fait, je ne comprends pas l’orientation que tu es en train de prendre dans notre divorce. c'était notre fait, notre chose, nous menions tout à bien ensemble, que ce passe-t-il désormais ? 

Il m’avait toujours semblé,  et même si nous nous sommes souvent heurtés, que nous le faisions en toute transparence, sans crainte du dialogue.  Cette manière de fonctionner nous a toujours permis d’avancer, calmement, sans arrière pensée, sans coup bas. 

Tu sais aussi que financièrement, c’est très compliqué pour moi en cette période de crise, ce qui ne veut pas dire que c’est facile pour toi, mais je ne sais plus comment payer mes employés, le comprends-tu ? Toi tu touches ta pension, ce qui est plus simple. 

Tu envies ma situation de libéral parce que tu ne la connais pas. Je ne me paie plus, si je licencie, je n'ai plus personne pour faire le travail, donc je n'ai plus de moyen de me payer. Si je ne paie plus mes fournisseurs, je n'ai plus de matière à donner à mes salariés. Si je ne paie plus mes impôts, je suis persécuté par le fisc qui vient saisir ce qui reste de cette tragédie. Si je te paie un devoir de secours plus important, je dois avoir un revenu, mais je n'en ai plus en ce moment, et les fonds que tu sais être sur mon compte sont pour les impôts, pour l'avocat que tu ne pouvais pas régler, pour le notaire, pour la liquidation. Que faire ?

Je ne veux pas prendre un autre chemin que celui que nous avons suivi jusque là, je veux poursuivre dans le consentement mutuel, comme nous avions commencé judicieusement. J’ai trop de respect pour les valeurs et les fruits de notre mariage. Tu as nié notre avocat commun et pris un avocat, c'est ton choix. Je ne prendrai pas d’avocat. Les avocats ne feraient que déclencher une guerre civile. Je ne veux pas de guerre et je n’en n’ai jamais voulu. Tu nous imagines aller collecter des informations, des témoignages, des preuves dans nos familles, chez nos amis, auprès de nos enfants ? et au final pourquoi ? nous n’en sommes plus, depuis longtemps, à nous quereller pour la faute de l'un ou de l'autre. notre amour s'est usé, rien de plus, de ton côté comme du mien, ces dernières années ont été révélatrice de cette évolution. 

Les seuls qui s’enrichiraient de tout remettre en cause, ce sont les avocats…

 Je ne veux pas qu’on nous oblige à nous haïr… je ne veux pas de haine dans notre divorce. Il n’y en a jamais eu dans notre mariage. Tout ce que je souhaite, c’est que notre divorce se termine amicalement et que nous puissions envisager de rester bons amis. Et je sais que tu sais.

La balle est dans ton camp.

 Je t'embrasse.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact