Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

Ils m'ont copié mon titre ! Mais je ne leur en veux pas, c'est une bonne émission à écouter absolument

ACHILLE #La Comédie du Divorce

http://www.franceculture.com/emission-la-fabrique-de-l-histoire-la-fabrique-de-l-histoire-femmes-de-l-année-1970-24-2010-05-25.ht

 

 

55 minutes

LA FABRIQUE DE L'HISTOIRE - Femmes de l'année 1970 2/4

La comédie du Divorce, un documentaire de Perrine Kervran réalisée par Véronique Samouiloff

 

A quoi ressemblaient le quotidien des femmes en 1970, l’année qui voit des femmes déposer une gerbe de fleurs en l’honneur de la femme du soldat inconnu, plus inconnue encore que le soldat inconnu ? A quoi ressemblait ce quotidien au moment où le MLF est encore à venir, où le féminisme n’a pas encore retrouvé le devant de la scène, où le vent de 68 souffle encore dans les têtes d’une jeunesse qui découvre la politique et la prise de parole…

Les décennies 60 et 70 seront les décennies du changement de société, du passage d’une époque à une autre, de la libération des mœurs et des mentalités qui va se traduire entre autre par une vaste réforme du code de la famille.

Hors de tout militantisme et de toute contestation, les gouvernements successifs enregistrent ces signes des temps qui poussent au changement : réforme du statut de la femme mariée, réforme de la filiation, réforme de l’autorité parentale, avortement et création du divorce par consentement mutuel en 1975.

Dès 1970, des équipes de juristes et de sociologues font des études d’opinion dans la population française pour savoir comment est perçu et vécu le divorce qui tourne systématiquement alors au psychodrame.

Dans ce moment de prise de conscience progressive pour de nombreuses femmes, de leurs aspirations, de leur place, des inégalités qu’elles rencontrent, de leurs revendications, le divorce - qui est encore le divorce pour faute -, sera pour certaines une libération, une prise de conscience, une manière d’apprendre à vivre pour soi. L’opportunité de découvrir ce à quoi elles aspirent, mais aussi une blessure, un gouffre de questions, l’apprentissage de la solitude et le face-à-face avec les réalités matérielles…Toutes ces femmes ont fait le choix de se séparer ou de divorcer, contraintes ou demandeuses, et prennent ainsi contact avec le monde judiciaire et les avocats rompus à cet exercice qui consiste à l’époque à souffler sur les braises.

Avec Colette AugerLouisette Guibert, Josy ThibaultJo, et Jacques Commaille.

Thèmes : Histoire20e siècledivorceFéminismefemme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact