Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

L'amour, le bon vin

ACHILLE #moi

Décidément, deux départs en un mois, cela faisait des années que cela n'était pas arrivé, il y a si peu de notaires dans la région que pour retrouver du travail, il faut se lever de bonne heure. Alors les gens préfèrent rester où ils sont, mal payés, mal considérés, mais non loins de leurs enfants, de leur maison, de leur conjoint.

J'interroge ma collègue et découvre qu'elle quitte son mari, avec lequel elle vivait depuis plus de dix ans.

Monsieur ne veut pas d'enfant.

Elle a trente ans, veut vivre, avoir des enfants.

Il reporte sans fin.

Elle ne peut plus le supporter, et décide de mettre de la distance entre eux. Elle a donc choisi de déménager dans les antilles, elle a répondu à une petite annonce qui semble la concerner presque exactement.

Elle me dit qu'elle a le courage de partir et de ne plus revenir. elle a décidé, ne peut plus reculer.

Mais elle n'a pas encore intenter la procédure.

Elle pleure comme elle rit.

Je lui dis qu'elle a raison.

Pourquoi ?

Parce qu'il ne changera pas.

Les hommes sont comme cela.

Les humains aussi sont comme cela.

Elle le sait aussi.

Elle ne veut plus vivre au gré du vent, au gré de ses sentiments à lui.

il y a un mois il lui disait qu'il ressentait moins de sentiments qu'il y a dix ans.

Il y a huit jours il lui disait qu'il l'aimait bien.

La belle affaire !

Comment n'a-t-il pas vu son amour évoluer ?

Comment s'est-il caché avec le petit doigt ?

Et quel pied ce nouvel amour, ce nouveau goût que prend l'amour en vieilissant, comme le bon vin qui s'embellit.

Pauvre de lui, il ne connaitra pas cela.

Rares sont ceux qui connaitront cela si j'en crois les statistiques.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact