Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

LE VIDE.

ACHILLE #La Comédie du Divorce

poisson qui tourne dans son bocal

« Le temps n’endort pas les grandes douleurs, mais il les assoupit. »

Georges SAND.

Monsieur n’accepte plus que Madame se lève tous les matins tôt pour aller travailler. Quand Madame revient, il a condamné toutes les portes et fenêtres l’empêchant de pénétrer dans la maison.

Ou Madame doucereuse dépose un gros baiser amoureux sur les lèvres de son époux, lui souhaite une bonne journée, agrémentée d’un « à ce soir » fermant le chapelet de paroles sucrées.

À peine Monsieur a-t-il tourné les talons et pris son train que Madame, comme dans un film américain, commande aux déménageurs d’emporter la moitié du mobilier commun ainsi que tout ce qui lui appartient personnellement.

Monsieur, rentrant le soir, pense à un cambriolage, puis il doit se faire une raison, pas d’effraction, pas d’épouse, pas de chat, pas d’enfant.

En bon "mec macho", je me dis, comment peut-on faire ceci, tout en se sentant honnête ? Comment ne pas s’étonner qu’après ces péripéties, ce soit la guerre ouverte et que toutes les armes soient permises ?

Je n’arrive pas à créer en mon bureau, un No Man’s Land, lorsque tout a été détruit de pareille manière, lorsque la douleur rôde.

* * *


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact