Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

Quel est l'animal préféré des cadres ?

ACHILLE #moi

Le Smartphone. Ne riez pas, c'est un vrai tamagochi.

Vous n'avez aucune idée de ce qu'est un tamagochi ou un smartphone ? Vous ne connaissez pas votre chance, et la chance de votre entourage.  mais vous vivez sans doute dans un monde éloigné de toute forme de vie urbaine.

Cet engin fait tout sauf le café.

D'ailleurs pourquoi ferait-il le café, puisque l'indispensable machine à capsule ou dosette est à l'oeuvre pour cette tache dans la plupart des maisons et des bureaux actuellement.

Reprenons, le smartphone vous réveille, je dirais même qu'il vous sort du lit manu militari si vous n'avez pas pris la précaution de l'éteindre, de le réduire au silence (en frappant desuss, ce peut être jouissif) ou même de l'éloigner de votre lieu d'habitation (en jouant au lancer de poids, pas mal non plus).

Bon, je sais bien que chez les bloggeurs, un Guy a essayé de vivre pendant huit jours sans cette brave bestiole et a craqué avant. Mais tout de même, moins on est accro, mieux on se porte.

Vous avez compris, je suis accro.

Au début, j'étais extremement fier d'avoir adopter ce nouvel animal. Je pensais même être le premier ou au moins l'un des premiers de ma commune. Mais du jour où j'ai tenu ce bijou comme une boursoufflure au fond de ma poche, dont la doublure a vite craqué sous le poids, les griffes et les vibrations, j'ai vu tous les papimragoustienset papimragoustiennes tester de dompter ce truc en le regardant droit dans les yeux ou en le calinant tendrement, reposant lascivement sur leur oreille.

J'aurais aimé être un smartphone féminin pour sentir la douceur et la fragance de ces chevelures féminines et mépancher dans le creux de leur oreille, joli coquillage. Je leur aurais chanté la mer.

Bon, je ne suis pas seul. En revanche, il semble que je me m'en sorte pas si mal. Au bout de deux jours, j'ai trouvé le stylet, et me suis décidé alors à lire la notice. Je n'ai pas tout retenu loin s'en faut, d'autant que je ne suis pas doué en langues étrangères. et les icones de la notice ne sont pas celles de mon smartphone...

Mais je m'adapte. Je photographie les pieds de mes contitoyens avec assiduité. je joue beaucoupe à la patience ou au solitaire.

J'épuise ainsi la batterie aussi vite que sèche une larme au soleil.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook RSS Contact