Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ACHILLE - Chroniques Notariales
un clerc divorcé qui se noie dans les problèmes de divorce de ses clients

#actualite et autres blogs

Vous avez tous entendu parler de la taxation des plus values immobilières

ACHILLE #actualité et autres blogs

Après une taxation perpétuelle, puis un délai de 25 ans, hier, aujourd'hui le projet évolue de nouveau : 

-  entrée en vigueur de la réponse différée (pour l’instant au 1er décembre)

-  réintroduction d’un abattement

-  terme de 30 ans établi pour exonérer la vente de toute imposition

 

Merci mille fois à Sadou Bocoum pour cette histoire, ce conte trouvé dans malikouda.com

ACHILLE #actualité et autres blogs
FAIT DIVERS
POUR UN UNIFORME, ELLE DIVORCE
 
 
   
 
   

Il ne se passe pas de jour sans qu'on n'entende des histoires drôles à Bamako. Souvent certaines d'entre elles frisent le ridicule. C'est le cas de l'histoire de ce couple qui s'est tapé quinze ans de mariage au cours duquel six enfants sont nés.

 

Depuis cinq ans, le couple est installé à Bamako et habite dans un quartier de la rive droite. Le mari se "débrouillé'et la femme est vendeuse de salade. Mais tous deux vivaient en parfaite harmonie,... jusqu'au mois  dernier.

 

La femme, qui, avant de venir à Bamako, devait certainement faire partie d'un groupe de femmes organisatrices de paris (tontines), demanda à son mari de lui donner... le prix d'un uniforme que ses amies avaient décidé de porter.

 

L'uniforme en question, c'était du bazin "GagnyLalf bien teinté et qui nécessitait donc une forte somme que son homme ne possédait évidemment pas. Aussi, malgré la force de l'amour qu'iléprouvait pour sa femme, le pauvre mari n'a pu réunir l'argent nécessaire. Néanmoins, il parvint, on ne sait comment, à réunir 25 000 FCFA qu'il présenta à sa douce moitié.

 

Mais la dulcinée, non contente de la modicité du "cadeau "financier, se mit en colère. Alors elle se répandit en propos très durs à l'endroit... du mari. En dépit des apaisements et prières de ce dernier, aidé en cela par ses amis, la colère de la capricieuse femme ne faisait au contraire qu'envenimer.

 

S'étant finalement aperçue que son mari est dans l'incapacité de satisfaire ses désirs, voire ses caprices, la "chère épouse" ne fit ni une, ni deux : elle plia bagages et rejoignit son domicile parental, dans sa région natale. Le mari, qui n'a rien compris de cette brutale attitude de sa femme (et pour cause) ne pipa mot, préférant... s'en remettre à Dieu. Ainsi, voyant que pendant plus de six mois, son mari ne faisait aucun signe de vie, ni n'allait voir ses beaux-parents (pour réconciliation, espérait-elle), la dame fugueuse tenta de rejoindre la capitale pour récupérer le reste de ses affaires.

 

Alors ses parents décidèrent de venir à Bamako pour demander des comptes à leur gendre. Mais ils furent estomaqués par les explications de ce dernier, aussi, ils décidèrent à leur tour de chasser leur fille qui se retrouve à Bamako comme... aide-ménagère.

 

Quant au mari, plutôà son ex-conjoint, il s'apprête...à se remarier, et cela, dès le mois prochain. Quant aux six rejetons de l'ex-couple, ils sont tous rentrés au village. Depuis l'annonce du remariage de son ex, la pauvre femme est en train de remuer ciel et terre pour revenir au bercail conjugal. Mais il est trop tard, semble-t-il.

 

Cette attitude de la femme capricieuse est aujourd'hui décriée par tous. Pour les uns, elle se croyait tout permis. Pour les autres, ses mauvaises compagnes de la ville et surtout, la tentation et le gain facile, ont complètement changé son train de vie.

 

L'homme, qui est aujourd'hui envahi par les personnes les plus respectées du quartier (pour réconciliation), acceptera-t-il le retour de la femme? Selon certains, il continue toujours d'aimer cette femme qui a pourtant oublié les vertus du mariage. C'est que pour un couple pauvre, il n'est pas facile d'élever six enfants. Mais ce n'est pas une raison pour obéir à ses caprices, jusqu'à divorcer...

 

En attendant l'issue heureuse de son affaire, l'aide ménagère, pardon, la femme continue de consulter marabouts et autres"soma' pour que son mari revienne à de meilleurs sentiments. Tout ce qui compte aujourd'hui pour elle, c'est de revenir dans son foyer. Et peu lui importe désormais l'arrivée de sa coépouse qui est annoncée pour le mois prochain.

 

Il semble que la leçon qu'elle a subie et l'attitude du mari suite à sa fugue ont complètement changésa façon de voir les choses conjugales. En tout cas, si elle ne retourne pas chez son désormais ex-mari, elle ne devrait s'en prendre qu'à elle-même, pour avoir confondu les leurres de la ville aux lueurs de la réalité. Et sa mésaventure pourrait servir de leçon à nos sœurs mariées qui débarquent pour la première fois en ville avec leurs maris.

Sadou Bocoum

http://www.malikounda.com/nouvelle_voir.php?idNouvelle=17602


BLAGUE BIEN CONNUE

ACHILLE #actualité et autres blogs

C'est le vieux Jacob qui téléphone à son fils à Paris et qui lui dit
 
C'est le vieux Jacob qui téléphone à son fils à Paris et qui lui dit:
- David, il faut que je t'avoue quelque chose. 
Et c'est quelque chose qui ne se discute pas. 
Je t'en parle parce que tu es l'aîné et que tu dois savoir.Voilà... 
ma décision est prise, ta mère et moi on va divorcer !Le fils tombe sur le cul en entendant ça et tout de suite il demande à son père :
- Pourquoi ?
Que s'est-il passé ?
Vous vous êtes disputés ?... 

- Je ne veux pas en parler. 
Et de toute façon ma décision est irrévocable ! 
- Mais papa, tu ne peux pas décider de but en blanc de divorcer de maman après 54 ans de mariage !
Dis-moi, que s'est-il passé ? 
- Ça me ferait trop de peine d'en parler. 
Je t'ai simplement appelé pour te le dire parce que tu es mon fils, et que je pensais que tu devais être au courant. 
Maintenant, je voudrais qu'on arrête de parler de tout ça. 
Tu n'as qu'à appeler ta soeur et lui en parler si tu veux, ça m'évitera la peine de le faire 
- Mais... 
Où est maman ?
Est-ce que je peux lui parler ?

- Non. 
Elle n'est pas là. 
Et je ne lui ai pas encore parlé de ça. 
Crois-moi, ça n'a pas été une décision facile à prendre. 
Ça fait plusieurs mois que je rumine ça mais cette fois ma décision est prise. 
- J'ai déjà pris rendez-vous avec l'avocat ! 
- Papa, ne t'emballe pas s'il te plaît. 
Je prends le premier TGV et j'arrive. 
Ne fais rien d'irréfléchi en attendant. 

- Humm bon d'accord. 
Demain c'est Pessah, je vais reporter le rendez-vous avec l'avocat. 
Maintenant, appelle ta soeur et discutes-en avec elle. 
Moi je ne parle plus de ça par téléphone !Une demi-heure plus tard,Jacob reçoit un appelle de sa fille qui lui dit qu'elle et son frère prendront le train et arriveront dès demain. 
La fille ajoute :
- David m'a dit que tu ne voulais pas parler de ça au téléphone, alors on vient. 
En échange, promets de ne rien faire et ne rien dire jusqu'à ce qu'on arrive !
Et Jacob promet à sa fille.Ensuite il raccroche, puis il se tourne vers sa femme et lui dit
- Bon. 
Ça a marché pour cette année, mais je ne sais pas comment on fera pour les faire venir l'an prochain. 

 mon réverbère

Alors, tu as fini par divorcer ?

ACHILLE #actualité et autres blogs

Le rap des notaires trouvé sur la toile

ACHILLE #actualité et autres blogs

Vie moderne" - Le rap des notaires

 

Le Monde   | 20.10.10

 

 

 

 

 

Dans un bureau vieillot, une secrétaire très BCBG tape une lettre sur une machine à écrire d'un autre siècle. Un peu plus loin, un notable en costume cravate, installé à son vaste bureau, égoutte un sachet de thé et tamponne un courrier. Il semble désoeuvré et se met soudain... à chanter du rap :

 

 

"J'ai pas l'look d'un trader, encore moins d'un dealer, Moi ma priorité c'est ta sécurité, Je suis notaire, un métier d'enfer Je suis notaire, je m'occupe de tes affaires. J'vis pas dans un palace, avec une super-blonde, J'ai peut-être pas la tchatch' des mecs en robe longue, Mais mes conseils sont fiables, je suis incontestable. Je suis notaire, un métier d'enfer, pour que t'aies pas de galère".

  

 

 

Un gag ? Un remake du clip de 1992 "Auteuil-Neuilly-Passy, tel est notre ghetto", le rap BCBG des Inconnus ? Non. C'est la nouvelle campagne de communication du très officiel Conseil supérieur du notariat lancée, depuis plusieurs jours, sur Internet.

Justin Conseil (quel jeu de mot !) et sa secrétaire "rappent" en paroles et en gestes pour tenter de dépoussiérer ou de ridiculiser - au choix - la profession.

 

Le clip a fait le tour du Web (www.justinconseil.fr), amuse beaucoup les ados mais consterne une partie de la profession. "En le visionnant, j'ai eu honte", lâche une notaire, affligée.

 

 

"Ce ton inattendu et décalé permet de se différencier, explique, très sérieusement, le communiqué du Conseil supérieur du notariat. La profession souhaite créer un engouement autour de ce personnage de Justin Conseil, notamment chez les plus jeunes qui entrent dans la vie active, ne connaissent pas le rôle du notaire et ne s'y intéressent pas vraiment, faute de se sentir concernés par les services qu'ils peuvent rendre."

 

 

 

Justin Conseil ou comment être prêt à tout pour faire du "buzz". Je vous laisse apprécier les paroles :

 

 

"Tu supportes plus ton p'tit job à la con,T'en as plus qu'assez d'bosser pour pas un rond, Tu rêves de monter ta propre société, Mais les formalités, c'est pas ta tasse de thé... T'as trimé des années pour t'faire un peu d'blé, T'aimerais bien en faire don à tes futurs rejetons, Appelle-moi, j'sais y faire, j'suis notaire. Un jour tu pourrais bien tomber sur un escroc, Qui voudra t'arnaquer, fouiner dans tes dossiers, Alors un conseil, mon frère : assure tes arrières ! J'peux t'aider, j'suis notaire."

  

 

 

A quand le slam des huissiers ?

 

 

 


 

Courriel : blanchard@lemonde.fr.

 

 

 

Sandrine Blanchard (Chronique "Vie moderne")

QUIZZ TRES SYMPA TROUVE SUR LE SITE MONASSIER. MERCI

ACHILLE #actualité et autres blogs

Remarque sensible

ACHILLE #actualité et autres blogs

Cher Monsieur 

J'ai pris bonne note du mécontentement dont vous me faites part aux termes d'un courriel et j'y suis très sensible.

En effet, vous me reprochez d'avoir repris dans mon blog, dont la fréquentation n'est pas monumentale, vous en conviendrez, une image de Jossot tirée de votre site. Cette image vous a été confiée par un collectionneur particulier. Et vous avez clairement clairement mentionné les conditions de reproduction des contenus de votre site comme suit :  

"Toute reproduction sur le web devra faire l'objet d'une autorisation de notre part. La reprise partielle des contenus est autorisée, mais elle doit obligatoirement être assortie de la mention du nom de l’auteur, de la source, et d’un lien pointant vers le document original en ligne sur le site"

Merci Monsieur de m'avoir rappelé à mon devoir. Cependant, je ne peux tout à fait répondre aux termes de votre demande, car j'ignore la source de cette peinture de JOSSOT qui figurait sur une de mes pages; celle ci m'ayant été envoyée par quelqu'un qui savait que je m'interessais au notariat et aux notaires en général.

En effet, je ne sais absolument pas faire un "lien pointant....", et suis strictement incapable de me mettre à l'informatique pour cela, c'est déjà bien difficile de tenir un blog de manière un temps soit peu correcte. J'ai donc pris bonne note, et pensant rendre hommage au peintre, je découvre que son nom cité lui porte préjudice. J'en demande donc pardon et supprime cette image, de même que d'autres, de mon blog, afin de ne pas heurter les sensibilités de l'artiste et du concepteur de site.

Vous remerciant expressément de n'en pas prendre ombrage, je vous prie d'agréer, Cher Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

Fils de notaire...

ACHILLE #actualité et autres blogs

Biographie de Léonard de Vinci

Fils naturel d'un riche notaire florentin et d'une paysanne, élevé dans un village de Toscane qui porte désormais son nom, Léonard de Vinci s'est formé dans les ateliers de Verrocchio et d'Uccello avant d'intégrer la compagnie de Saint-Luc, la guilde des peintres. On lui doit 'La Cène', 'La Joconde', 'La Vierge aux rochers', et la fresque de 'La Bataille d'Anghiari' au Palazzo Vecchio. Selon lui, l'art est intimement lié aux sciences et techniques. A-t-il peint pour mener des réflexions de type mathématique ou a-t-il développé ses connaissances scientifiques en autodidacte pour apporter davantage de grandeur à son oeuvre ? Toujours est-il qu'il a montré des talents d'ingénieur militaire, d'urbaniste, de biologiste et de physicien, pressentant souvent les grandes découvertes des siècles suivants (concernant les lois du mouvement et de la gravité par exemple). En quête de mécènes et de commandes comme tous les artistes de la Renaissance, il a commencé 'Maître des arts et ordonnateur des fêtes' de Ludovic Sforza à Milan, et a achevé sa vie auprès de François Ier. Sa dépouille repose dans la chapelle Saint-Hubert d'Amboise.

(Source : evene.fr)

J'ai eu peur !

ACHILLE #actualité et autres blogs

Le juge d'instruction au tribunal de Clamecy vient de lancer un mandat d'arrêt contre un notaire de Corbigny, M. Hugues-Ernest RIGNAULT, qui a quitté sa résidence le 2 de ce mois, laissant derrière lui un passif considérable qu'on évalue à 5 ou 600,000 fr.
Le ville et le canton de Corbigny sont fortement éprouvés par ce désastre.


Le Journal de la Nièvre - 18/01/1882

MES SOURCES /
http://faits.divers.nievre.over-blog.com/article-35286874.html

En lisant ce fait divers, j'ai cru que cela venait juste d'arriver ! J'ai à peine tiqué de voir le journaliste parler en Francs...


 

La TESTATRICE DIEPPOISE

ACHILLE #actualité et autres blogs



        

Elle lègue sa fortune à ses

«bonnes rencontres»

Lefigaro.fr (avec AFP)
16/09/2009 |

Deux cents habitants de Dieppe se retrouvent dans le testament d'une dame qui les avait croisés au « hasard de sa vie» et qu'elle avait appréciés.

 

Une jolie histoire pour ces habitants de Dieppe (Seine-Maritime). Une dame décédée en mars 2008 à l'âge de 86 ans a légué sa fortune évaluée à 280.000 euros à des personnes « qu'elle a croisées au hasard de la vie », rapporte l'AFP. L'identification des 200 bénéficiaires a pris plus d'une année au notaire, les personnes étant parfois seulement désignés par un prénom ou une fonction ( «le commis-coursier»). Parmi elles, figuraient des infirmières, des aides-soignantes, des employés de l'administration ou encore tous les chauffeurs de bus de la compagnie Stradibus de Dieppe. «Elle n'avait pas son permis de conduire et les chauffeurs s'arrêtaient toujours gentiment à sa hauteur pour lui faciliter la vie», assure Me Bécu, le notaire qui a géré la succession de Jeanine Vromant. « Nous avons été quelques semaines sans la revoir et c'est en recevant le courrier notarié que nous avons su qu'elle était décédée. Vraiment, ça nous a fait quelque chose car elle était d'une grande gentillesse et s'était attiré la sympathie de tous les chauffeurs sans exception», explique un employé de Stradibus au bi-hebdomadaire Les Informations dieppoises .

«Elle était fille unique, ne s'était jamais mariée, n'avait pas d'enfant et aurait pu léguer sa fortune à une association mais elle a préféré faire plaisir à 200 personnes qu'elle a pu croiser durant sa vie», a indiqué Me Francis Bécu. Le notaire évalue à environ 1.200 euros en moyenne la somme que recevra chaque bénéficiaire après déduction des frais de succession.

Mes sources :

http://www.lefigaro.fr/patrimoine/2009/09/16/05001-20090916ARTFIG00351-elle-legue-sa-fortune-a-ses-bonnes-rencontres-.php
Il m'est arrivé de rechercher des héritiers pour une succession, et ce n'est pas toujours facile, effectivement. Les employés de mairies m'avaient beaucoup aidé. On connaissait un nom, parfois un prénom, et on recherchait dans les actes de naissances, toutes les personnes de ce nom. Parfois cette personne était décédée. Parfois, aussi, les gens avaient peur de répondre au notaire, Ils pensaient qu'ils allaient avoir quelque chose à payer s'ils "avouaient" qu'ils étaient héritiers. D'autres se gardaient bien de dire qu'ils avaient des frères et soeurs.... Mais ceci est une autre histoire... que nous approfondirons un jour.  

Afficher plus d'articles

<< < 1 2
Facebook RSS Contact